Crédit Immobilier et Rachat de Crédit :


CRÉDIT IMMOBILIER

RACHAT DE CRÉDIT


Ce qu'il faut savoir sur un Prêt immobilier :
Un prêt immobilier doit servir à financer :
- l’acquisition d’un logement destiné à l’habitation ou à un usage mixte (habitation et activité professionnelle) ;
- la construction d’un logement ;
- des travaux d’un montant inférieur à 21 500 euros ;
- l’achat d’un terrain destiné à accueillir un logement ;
- une location-vente ;
- une location avec promesse de vente.

De plus, cet achat ne doit pas être fait dans le cadre d’une activité professionnelle mais d’un projet privé.


Les garanties de l’emprunteur
La personne qui souscrit un prêt bénéficie de garanties :
- une assurance de prêt décès, invalidité et incapacité de travail (obligatoire) qui garantit le paiement des échéances en cas de décès ou d’invalidité permanente et le paiement d’une partie du prêt en cas d’invalidité temporaire ;
- une assurance perte d’emploi ou chômage (facultative).

Dans les deux cas, la demande doit être faite au moment de la souscription du prêt.
Il est nécessaire, pour ses deux types de contrats, de se renseigner pour savoir à quel moment démarre l’indemnisation, en cas de problème.
Taux fixe et taux variable
En matière de prêt immobilier, les offres sont nombreuses et variées afin que chaque emprunteur puisse trouver celle qui lui convient. On dégage cependant deux grandes catégories de prêts :
- les prêts à taux fixe, pour lesquels le montant des mensualités et la durée du prêt ne changent pas ; tout est défini au moment de la signature du prêt. Cette formule a l’avantage de protéger le client d’une hausse trop importante des taux d’intérêts. En revanche, en cas de baisse, il n’en bénéficie pas ;
- les prêts à taux variable qui comme leur nom l’indique ont un taux d’intérêt qui peut évoluer, selon des modalités définies dans le contrat. Cette formule comporte des risques en cas de brusque augmentation des taux. Cependant, les banques proposent de plus en plus de formules qui protègent le consommateur de variations trop importantes. Dans tous les cas, il est nécessaire de bien s’informer des conditions de révision du taux.

Refus de prêt
Si une personne qui s’est engagée sur un bien n’obtient finalement pas le prêt qui devait lui permettre de financer son achat, alors la vente est annulée et cela sans frais. Du coup, toutes les sommes qui auraient été versées doivent lui être remboursées.

De même, si le contrat de vente n’aboutit finalement pas, alors que la personne avait souscrit un prêt, celui-ci est alors annulé, et l’emprunteur est obligé de rembourser les sommes qui lui ont déjà été versées.
Les demandes de prêt immobilier et de rachat de crédit sont envoyées à des banques et organismes partenaires du cabinet.