Alcool au volant et assurance :

Alcool au volant et assurance :

Le cocktail qui fait mal :

 

Conduire sous l’emprise de l’alcool constitue une infraction aux yeux de la loi et les sanctions peuvent être lourde :

-retrait de 6 points minimum au permis

-amende de 135 € pouvant aller bien au-delà en cas de taux élevé ou de récidive

-Immobilisation voire confiscation du véhicule, suspension voire annulation du permis, peine de prison dans les cas les plus graves.

 

Les compagnies d’assurance peuvent, elles aussi, condamner la prise de risque inconsidérée de la part d’un assuré, et ce de différentes manières :

-augmentation du coefficient de malus

-majoration de la cotisation d’assurance de 150 % à 400 %

-suspension des garanties complémentaires (protection juridique, garantie dommage collision, garantie dommage tous accidents, garantie individuelle accident) : c’est-à-dire que même si l’assuré a cotisé pour ses garanties, l’assureur n’est plus obligé de les prendre en charge

-résiliation du contrat avec préavis d’un mois pour permettre à l’assuré de retrouver un nouvel assureur, bien que cette démarche soit rendue très compliquée

 

L’assureur couvrira, en revanche obligatoirement les dommages causés au tiers, au titre de la responsabilité civile y compris les passagers, même s’ils étaient eux mêmes en état d’ébriété

 

Mais il a la possibilité de se retourner vers l’automobiliste fautif pour se faire rembourser les sommes déboursées pour indemniser les victimes.

 

Avec DAP ASSURANCES vous avez droit à une deuxième chance. Toute infraction constatée d’alcool au volant fait basculer l’assuré dans la catégorie dite des risques aggravés. Nous vous donnons une seconde chance avec une seule infraction alcoolémie dans les 36 derniers mois y compris si vous êtes artisan taxi ou chauffeur VTC résilié pour alcoolémie.

 

Exemple de cas que nous acceptons :

 

Jean-Philippe, 44 ans, qui s’est fait contrôler alors qu’il rentrait d’un dîner entre amis trop arrosé. Verdict sans appel à l’éthylotest :

0,26mg d’alcool par litre d’air expiré, soit 0,52g d’alcool par litre de sang au-delà donc de la limite autorisée de 0,50g par litre de sang. Conséquences : moins 6 points au permis, amende de 135€, immobilisation du véhicule et suspension de permis pendant 6 mois.

 

Avec un sinistre matériel responsable et un bonus malus de 0,60 avant l’alcoolémie, sur un Dacia Duster 141€/mois en tous risques.

 

N’hésitez pas à faire votre demande d’assurance résilié pour alcoolémie en cliquant ici

Écrire commentaire

Commentaires : 0